Tout savoir sur les angiomes
Assurances

Tout savoir sur les angiomes

L’angiome est une malformation cutanée qui peut disparaître d’elle-même ou durer toute une vie. Ils peuvent être stellaires, profonds ou plants (souvent appelés taches de naissance). Découvrez tout sur les angiomes, dans cet article.

Angiome : définition

Les angiomes sont des déformations bénignes des vaisseaux sanguins de la peau. En général, ils apparaissent dans les premières semaines de la vie. L’angiome peut être une malformation vasculaire prédéterminée pendant la grossesse, mais son origine n’est toujours pas claire.

Afin de pouvoir prédire le développement de l’angiome, les hémangiomes (« fraise », angiome immature) et les malformations vasculaires (« tache de vin », angiome mature) doivent être clairement distingués. La classification des angiomes se repose sur la circulation, la radiographie et histologique (analyse des tissus au microscope) permet de sélectionner le traitement le plus approprié. Les hémangiomes sont le type des angiomes le plus courant.

Les facteurs de risques

Les facteurs de risque des hémangiomes sont notamment liés à l’emplacement et à la taille. En fait, il existe de nombreuses localisations à risque de complications spécifiques :

  • Les angiomes du nez peuvent causer des déformations des narines ;
  • Les angiomes « Tapir » des lèvres gênent l’alimentation et modifient la formation du menton ;
  • Les angiomes des paupières sont à l’origine de la cécité et de la déformation du globe oculaire ;
  • Les angiomes de la cavité buccale provoquent des ulcères et affectent l’alimentation ;
  • Les angiomes près de l’anus sont à l’origine d’ulcères et de surinfections ;
  • Les angiomes de l’oreille sont à l’origine des malformations du cartilage ;
  • Les angiomes pré mammaires de la fille entraînent des déformations des seins et des glandes, permettant l’allaitement.

Certaines formes d’hémangiome peuvent entraîner de graves complications :

  • Angiomes du larynx, qui peut provoquer une asphyxie ;
  • Angiomes volumineux en développement rapide peut être la cause d’une insuffisance cardiaque ;
  • Syndrome de Kassabach-Merritt (avec angiome géant, se manifestant par des épisodes inflammatoires et une diminution des taux de plaquettes) pouvant provoquer des hémorragies.

Les hémangiomes

Ce sont des angiomes trouvés à la naissance, et près des 3/4 d’entre eux disparaîtront.

10 % des bébés souffrent d’hémangiome (« fraise », hémangiome immature), et ces lésions surviennent deux fois plus couramment chez les filles que chez les garçons.

À la naissance, les angiomes sont d’habitude absents, ou simplement signalés par des taches blanches ou rose pâle, parfois associées à un petit nombre de vaisseaux sanguins dilatés. Les angiomes se développent au cours des premières semaines de vie. Il devient très rouge avec des arêtes vives. Il est généralement comparé à une « fraise » posée sur une peau normale. Les trois quarts des hémangiomes sont localisés sur la tête, et dans 80 % des cas, leur taille est inférieure à 3 cm.

L’hémangiome est ferme et protractile, légèrement chaud à la palpation, mais non pulsatile (battant en même temps que le cœur) et indolore. L’apparition de l’hémangiome est divisée en trois étapes :

  • Augmentation du volume jusqu’à 6-10 mois ;
  • Stable pendant plusieurs mois ;
  • Régressions progressives sur une durée de 2 à 7 ans.

Sous stricte surveillance médicale, cette progression n’entraînera aucune séquelle esthétique dans 75 % des cas, ce qui prouve qu’aucun traitement n’est raisonnable.

Les angiomes à circulation lente

L’hémangiome à circulation lente est divisé en trois types.

Angiome plan simple (« tache de vin », angiome mature)

C’est une tache plus ou moins rouge qui se révèle dès la naissance, avec des degrés et des formes variées, des contours unilatéraux, bien définis et « géographiques ». Ce type d’angiome siège de préférence au visage ou aux membres et est asymétrique par rapport à la ligne médiane.

Son développement est directement proportionnel à la croissance de la peau, sa couleur disparaîtra progressivement dans un premier temps, puis deviendra plus évidente, et son épaisseur augmentera vers l’âge de 40 ans. Cet angiome ne disparaîtra jamais.Ce problème est de nature esthétique et ne peut pas être résolu par le maquillage ou la chirurgie, mais peut être grandement amélioré par le laser.

Angiome plan associé à des déformations plus profondes

Ensuite, l’angiome plan est le marqueur de surface des déformations plus profondes (syndrome de Sturge-Weber-Krabbe, maladie de Rendu-Osler, syndrome de Klippel-Trenaunay).

Angiome veineux

L’angiome veineux est un gonflement bleuté, indolore, peut soulager la croissance de la peau normale (grappe de raisin) et apparaît progressivement au cours du processus de croissance.

Traitement

C’est uniquement dans les formes à risque que le traitement est justifié dans la plupart des cas, les médecins n’offrent pas de traitement, car 75 % des cas d’hémangiome disparaissent en quelques années sans séquelles.

Cependant, ces lésions doivent être surveillées régulièrement pour détecter toute complication. Dans ce cas, l’utilisation du laser permet d’obtenir une esthétique satisfaisante.

Pour les formes sévères ou en cas de complications, des nombreux traitements peuvent être employés : les lasers, les médicaments (cortisone ou interféron), l’embolisation par injection de petites billes qui bloquent les vaisseaux sanguins, ou encore la chirurgie dans des cas très particuliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *