Voyages

San Jose et Limón, deux villes à privilégier pour une escapade culturelle accomplie au Costa Rica

Situé dans les terres de l’Amérique centrale, le Costa Rica est l’une des contrées latines qui abritent une variété culturelle étonnante. Cette particularité se distingue surtout à travers ses innombrables jubilaires et cérémonies diverses, attirant une foule de touristes à la recherche d’une localité animée pour vivre une expérience authentique au cœur des réjouissances. Comme toutes les nations qui ont été tracées par la civilisation andine et marquées par la colonisation européenne, les Costariciens ont su assembler leurs us et coutumes avec ceux des pays qui ont occupé le Costa Rica autrefois. La fête de San Jose, par exemple, reflète à la fois une journée dédiée au Día del Padre et une célébration en mémoire de San José, une personnalité importante pour le Costa Rica. Bordée par les mers du Caraïbe, la ville de Limón accueille chaque année une parade époustouflante lors du Dià de las Culturas, une solennité à ne pas manquer pour découvrir le vrai visage de la culture afro-caribéenne du Costa Rica.

Se fondre dans les exaltations costariciennes lors du Día del Padre

Tous les ans, au moment où les catholiques célèbrent la fête des pères, l’immense citadelle de Sa Jose brille dans toute sa splendeur pour accueillir en même temps le Día del Padre et les réjouissances en l’honneur de San José, un saint patron des Costariciens. Les vacanciers qui effectuent un circuit au Costa Rica et séjournent à San José durant cette période seront les témoins de l’ampleur de ce magnifique folklore. Tous les individus qui habitent dans la ville viennent remplir les rues et les ruelles, vêtus de leurs costumes traditionnels tricolores pour plonger dans une ambiance féérique. Le blanc, le rouge et le bleu submergent toutes les artères de San Jose. Des messes sont célébrées partout dans les églises, notamment dans la Cathédrale métropolitaine. Les défilés s’enchaînent avec de nombreux danseurs aux tenues flamboyantes et extravagantes. Tout au long de la journée, des corridas de taureaux sont visibles dans les espaces publics, avec des rodéos et des courses de chevaux.

Limón, une cité costaricienne qui sait montrer le vrai sens du carnaval

Certes, le Día del Padre est une tradition importante dans la communauté costaricienne, mais cette belle nation connaît d’autres surprises époustouflantes qui méritent un coup d’œil, ne citant que le Carnaval de Limón. Appelé également le Dià de las Culturas, cet évènement accorde une grande place à l’art musical et au chant afro-caribéenne. Durant une semaine tout entière, Puerto Limón devient la scène d’une série de parades idyllique et brille de mille feux dans une ambiance hors du commun. Au lever du soleil, ce sont les Simarronas qui réveillent les habitants sous le rythme de la musique. Une fois que les gens descendent dans les rues, la fête débute avec l’élection de la reine du carnaval, puis vient la défilade où les jolies jeunes filles de Limón et leurs plus belles parures s’activent en balançant leurs hanches avec la résonnance des tambours qui rehaussent le calypso et le reggae. Pour le bonheur des vacanciers de passage à Limón, les vendeurs ambulants bordent chaque ruelle et proposent aux étrangers et locaux diverses spécialités de la région qui réveilleront leurs papilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *