Technologie

La plasturgie dans le domaine médical

Le plastique, voilà un matériau qui fait parler de lui dans presque tout le domaine et notamment celle de la médecine. Biocompatible et biodégradable, les applications de ce matériau en médecine sont sans limites et ce n’est encore que le début puisque les recherches sont toujours en cours. Mais à l’heure actuelle, comment est utilisé le plastique en médecine ? Pour le comprendre, plusieurs points sont à voir.

Le plastique, un matériau pas cher et modulable pour tout

Les métaux et le verre ont été autrefois les matériaux de prédilection en médecine. Mais une fois que le plastique est entré en scène, il les a devancés, et de très loin. Pourquoi en est-il ainsi ? La première raison est que les produits médicaux en plastique ont un faible cout par rapport aux métaux et au verre. De plus, il ne requiert pas de stérilisation pour une réutilisation, contrairement aux matériaux métalliques. Ensuite, il y a la maniabilité du plastique qui permet à un expert en plasturgie de concevoir des produits médicaux plus facilement. C’est un sérieux avantage par rapport à la fabrication en métaux ou en verre qui s’avère difficile, voire impossible. À la fois forts et flexibles, les experts en plasturgie utilisent généralement du propylène, du polystyrène, du PVC et du polyéthylène comme résine.

Le plastique, sous différentes formes en médecine

L’utilisation du plastique en médecine ne date pas d’hier, elle est même présente depuis toujours. Au début, il est surtout utilisé comme emballage pharmaceutique (plastique stérilisé) pour contenir les produits médicaux. Il est également utilisé comme couche fine des médicaments comme les gélules ou pilules ou produits jetables (seringue). Mais dernièrement, le plastique est devenu le matériau incontournable pour fabriquer des pièces personnalisées comme les prothèses et les implants. Parmi les résines en tête d’affiche, il y a le polyétheréthercétone (PEEK) qui est surtout employé pour des applications spécialisées. Parmi les applications du polyétheréthercétone (PEEK), on cite la fabrication des implants orthopédiques. Il remplace ainsi le titane et la céramique. En outre, avec l’arrivée de l’impression 3D, on peut tout créer avec du plastique pour la médecine.

Le plastique, un matériau utile pour tout le monde

Le plastique a révolutionné les procédées médicaux en les rendant plus simples et plus sécuritaires. Parmi les exemples les plus criants, il y a l’utilisation du MRI (Imagerie par résonance magnétique) qui peut attirer les objets métalliques dans sa portée. Représentant un grand danger, le changement de tout l’équipement en plastique était inévitable. Il y a aussi les gants utilisés par les chirurgiens qui sont en plastique flexible et mou. Chez les patients, le plastique se présente sous toutes les formes afin d’améliorer la qualité de vie au quotidien. On cite notamment les prothèses artificielles en plastique (hanches et genoux) pour les blessés par accident et les personnes âgées. Il y a aussi les dispositifs médicaux électroniques en plastique pour un suivi de traitement comme le diabète.

Bref, la place du plastique dans le domaine de la médecine est devenue prépondérante de nos jours. Il est utile autant pour les médecins que pour les patients. Il se présente comme un matériau pas cher, de qualité, modulable pour substituer aux métaux et au verre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *